litteratienumerique:evolutioninternet

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

litteratienumerique:evolutioninternet [2020/05/17 12:50]
barbayellow créée
litteratienumerique:evolutioninternet [2020/05/17 13:05] (Version actuelle)
barbayellow
Ligne 1: Ligne 1:
 +====== Evolution de la structure d'Internet ======
 +
 +===== Avant internet : Arpanet =====
 +
 +{{:litteratienumerique:g69dec.jpg?nolink|}}
 +
 ARPANET, le précurseur de l'internet moderne, était un projet de recherche universitaire financé par l'Agence des projets de recherche avancée, une branche de l'armée connue pour financer des projets de recherche ambitieux sans applications commerciales ou militaires immédiates. Au départ, le réseau ne reliait que l'université de l'Utah à trois centres de recherche en Californie. ARPANET était un test d'une technologie alors nouvelle appelée commutation par paquets, qui divise les données en petits "paquets" afin qu'elles puissent être transmises efficacement sur le réseau. Il avait également un objectif plus pratique : permettre une utilisation plus efficace des ressources informatiques coûteuses. Les informaticiens utilisaient parfois l'argent de l'ARPA pour acheter des ordinateurs, et l'agence espérait qu'ARPANET permettrait aux universités de partager ces ressources coûteuses de manière plus efficace. L'une des premières applications d'ARPANET a été Telnet, qui a permis à un chercheur d'un site ARPANET de se connecter à un ordinateur d'un autre site. ARPANET, le précurseur de l'internet moderne, était un projet de recherche universitaire financé par l'Agence des projets de recherche avancée, une branche de l'armée connue pour financer des projets de recherche ambitieux sans applications commerciales ou militaires immédiates. Au départ, le réseau ne reliait que l'université de l'Utah à trois centres de recherche en Californie. ARPANET était un test d'une technologie alors nouvelle appelée commutation par paquets, qui divise les données en petits "paquets" afin qu'elles puissent être transmises efficacement sur le réseau. Il avait également un objectif plus pratique : permettre une utilisation plus efficace des ressources informatiques coûteuses. Les informaticiens utilisaient parfois l'argent de l'ARPA pour acheter des ordinateurs, et l'agence espérait qu'ARPANET permettrait aux universités de partager ces ressources coûteuses de manière plus efficace. L'une des premières applications d'ARPANET a été Telnet, qui a permis à un chercheur d'un site ARPANET de se connecter à un ordinateur d'un autre site.
-1970 : ARPANET s'agrandit 
-1970 : ARPANET s'agrandit 
  
-BBN DARPA+Source : http://mercury.lcs.mit.edu/~jnc/tech/arpageo.html 
 + 
 + 
 +===== 1970 : ARPANET s'agrandit ===== 
 + 
 + 
 +{{:litteratienumerique:g70dec.jpg|}}
  
 À la fin de 1970, ARPANET avait atteint 13 nœuds, dont des écoles de la côte Est comme Harvard et le MIT. Parmi les premiers nœuds figurait Bolt, Beranek et Newman (BBN), une société de conseil en ingénierie qui a effectué les travaux d'ingénierie nécessaires à la construction d'ARPANET. Chaque site ARPANET disposait d'un routeur appelé "Interface Message Processor". Ceux-ci ont coûté 82 200 dollars, soit un demi-million de dollars en monnaie actuelle. À la fin de 1970, ARPANET avait atteint 13 nœuds, dont des écoles de la côte Est comme Harvard et le MIT. Parmi les premiers nœuds figurait Bolt, Beranek et Newman (BBN), une société de conseil en ingénierie qui a effectué les travaux d'ingénierie nécessaires à la construction d'ARPANET. Chaque site ARPANET disposait d'un routeur appelé "Interface Message Processor". Ceux-ci ont coûté 82 200 dollars, soit un demi-million de dollars en monnaie actuelle.
-1973 : ARPANET devient international 
-1973 : ARPANET s'internationalise 
  
-BBN / DARPA+===== 1973 : ARPANET devient international ===== 
 + 
 +{{:litteratienumerique:g73sep.jpg|}}
  
 En 1973, l'ARPANET est devenu international, avec une liaison par satellite reliant la Norvège et Londres aux autres nœuds des États-Unis. Hawaii a également rejoint le réseau par satellite. À ce moment-là, le réseau comptait environ 40 nœuds. De nouvelles applications d'ARPANET avaient commencé à apparaître. Le courrier électronique a été inventé en 1971 par un ingénieur de BBN nommé Ray Tomlinson, qui a également inventé l'utilisation du symbole "@" dans les adresses électroniques. Le protocole de transfert de fichiers, qui est toujours utilisé aujourd'hui, permettait aux utilisateurs d'ARPANET de s'envoyer des fichiers entre eux. En 1973, l'ARPANET est devenu international, avec une liaison par satellite reliant la Norvège et Londres aux autres nœuds des États-Unis. Hawaii a également rejoint le réseau par satellite. À ce moment-là, le réseau comptait environ 40 nœuds. De nouvelles applications d'ARPANET avaient commencé à apparaître. Le courrier électronique a été inventé en 1971 par un ingénieur de BBN nommé Ray Tomlinson, qui a également inventé l'utilisation du symbole "@" dans les adresses électroniques. Le protocole de transfert de fichiers, qui est toujours utilisé aujourd'hui, permettait aux utilisateurs d'ARPANET de s'envoyer des fichiers entre eux.
-1982 : la communauté ARPANET s'agrandit + 
-1982 la communauté ARPANET s'agrandit+ 
 +===== 1982 : la communauté ARPANET s'agrandit ===== 
 + 
 +{{:litteratienumerique:g82feb.jpg|}}
  
 BBN / DARPA BBN / DARPA
  
 Alors que l'ARPANET entrait dans sa deuxième décennie, il était encore largement confiné aux États-Unis. Les institutions universitaires dépendaient du financement fédéral pour se joindre au réseau, de sorte que le nombre de nœuds s'est développé lentement. En 1982, le réseau ne comptait plus qu'une centaine de nœuds. Mais cela suffisait pour soutenir une communauté en ligne dynamique. Bien avant Facebook et Twitter, ARPANET permettait aux informaticiens qui avaient accès au réseau de rester en contact. Un nouveau système de tableau d'affichage appelé Usenet a été inventé en 1980 et a rapidement fait son chemin. Usenet était organisé par thème, permettant aux utilisateurs d'échanger des conseils de programmation, des recettes, des blagues, des opinions sur la science-fiction, et bien plus encore. Alors que l'ARPANET entrait dans sa deuxième décennie, il était encore largement confiné aux États-Unis. Les institutions universitaires dépendaient du financement fédéral pour se joindre au réseau, de sorte que le nombre de nœuds s'est développé lentement. En 1982, le réseau ne comptait plus qu'une centaine de nœuds. Mais cela suffisait pour soutenir une communauté en ligne dynamique. Bien avant Facebook et Twitter, ARPANET permettait aux informaticiens qui avaient accès au réseau de rester en contact. Un nouveau système de tableau d'affichage appelé Usenet a été inventé en 1980 et a rapidement fait son chemin. Usenet était organisé par thème, permettant aux utilisateurs d'échanger des conseils de programmation, des recettes, des blagues, des opinions sur la science-fiction, et bien plus encore.
-1984 : ARPANET devient l'internet + 
-1984 ARPANET devient l'internet+===== 1984 : ARPANET devient l'internet ===== 
 + 
 +{{:litteratienumerique:articlesdepot-info_20th-il-www_cnet-il.jpg|}}
  
 NSF NSF
  
 A l'origine, l'ensemble de l'ARPANET était géré par les militaires. Mais les opérateurs de réseau ont réalisé qu'un réseau centralisé finirait par devenir ingérable s'il continuait à se développer. Ils ont décidé que le réseau devait être réorganisé en un "réseau de réseaux" décentralisé. Selon ce schéma, différents réseaux seraient contrôlés par différentes organisations, mais tous les réseaux seraient capables de communiquer en utilisant des normes communes, formant ainsi un "internet" partagé. Les militaires ont demandé aux informaticiens Robert Kahn et Vint Cerf de développer de nouvelles normes de mise en réseau pour rendre cela possible. Le résultat a été un ensemble de normes connu sous le nom de TCP/IP. Ces normes spécifient le format de base des paquets de données transmis sur l'internet. Le 1er janvier 1983, l'ARPANET est passé à l'utilisation de TCP/IP, marquant ainsi la naissance de l'internet moderne. Le passage à TCP/IP n'a pas fait beaucoup de différence du point de vue de l'utilisateur - des applications comme le courrier électronique et Telnet fonctionnaient à peu près comme avant. Mais la nouvelle norme a ouvert la voie à une croissance beaucoup plus rapide des réseaux en abaissant la barrière à l'entrée des nouveaux réseaux. L'un des premiers nouveaux réseaux à se connecter au nouvel internet a été le CSNET, financé par la National Science Foundation pour relier les départements informatiques de tout le pays. Cette carte montre l'emplacement des nœuds ARPANET et CSNET (appelés "Phonenet"), qui, après 1983, ont communiqué entre eux en utilisant le protocole TCP/IP. Lorsque l'ARPANET a été mis hors service en 1990, il n'était qu'un des nombreux réseaux qui composaient l'internet. Aujourd'hui, l'internet est constitué de plus de 40 000 réseaux différents. Ces réseaux communiquent toujours entre eux en utilisant les normes TCP/IP que Cerf et Kahn ont développées dans les années 70. A l'origine, l'ensemble de l'ARPANET était géré par les militaires. Mais les opérateurs de réseau ont réalisé qu'un réseau centralisé finirait par devenir ingérable s'il continuait à se développer. Ils ont décidé que le réseau devait être réorganisé en un "réseau de réseaux" décentralisé. Selon ce schéma, différents réseaux seraient contrôlés par différentes organisations, mais tous les réseaux seraient capables de communiquer en utilisant des normes communes, formant ainsi un "internet" partagé. Les militaires ont demandé aux informaticiens Robert Kahn et Vint Cerf de développer de nouvelles normes de mise en réseau pour rendre cela possible. Le résultat a été un ensemble de normes connu sous le nom de TCP/IP. Ces normes spécifient le format de base des paquets de données transmis sur l'internet. Le 1er janvier 1983, l'ARPANET est passé à l'utilisation de TCP/IP, marquant ainsi la naissance de l'internet moderne. Le passage à TCP/IP n'a pas fait beaucoup de différence du point de vue de l'utilisateur - des applications comme le courrier électronique et Telnet fonctionnaient à peu près comme avant. Mais la nouvelle norme a ouvert la voie à une croissance beaucoup plus rapide des réseaux en abaissant la barrière à l'entrée des nouveaux réseaux. L'un des premiers nouveaux réseaux à se connecter au nouvel internet a été le CSNET, financé par la National Science Foundation pour relier les départements informatiques de tout le pays. Cette carte montre l'emplacement des nœuds ARPANET et CSNET (appelés "Phonenet"), qui, après 1983, ont communiqué entre eux en utilisant le protocole TCP/IP. Lorsque l'ARPANET a été mis hors service en 1990, il n'était qu'un des nombreux réseaux qui composaient l'internet. Aujourd'hui, l'internet est constitué de plus de 40 000 réseaux différents. Ces réseaux communiquent toujours entre eux en utilisant les normes TCP/IP que Cerf et Kahn ont développées dans les années 70.
-NSFNET : Le premier réseau fédérateur de l'internet + 
-NSFNET : La première dorsale Internet+ 
 +===== NSFNET : La première dorsale Internet ===== 
 + 
 +{{:litteratienumerique:nsfnet-backbone-t3.png|}}
  
 Merit Network, Inc. Merit Network, Inc.
  
 Au cours des années 1980, le National Science Network a financé plusieurs centres de supercalcul à travers les États-Unis. Et en 1986, l'agence a créé un réseau basé sur le TCP/IP appelé NSFNET pour relier ces centres de supercalcul et permettre aux chercheurs de tout le pays de les utiliser. L'objectif premier était de permettre aux chercheurs en informatique de se connecter aux supercalculateurs et d'effectuer des recherches universitaires. Mais la NSF a décidé de ne pas limiter le NSFNET à cet objectif, permettant au réseau d'être utilisé à des fins universitaires très variées. En conséquence, le NSFNET est devenu la "dorsale" de l'internet, le réseau à haut débit et longue distance qui permettait à différentes parties de l'internet de communiquer. Les écoles qui n'avaient pas de connexion directe au NSFNET ont travaillé ensemble pour construire des réseaux régionaux qui les reliaient entre elles et au nœud NSF le plus proche. Voici le NSFNET tel qu'il existait en 1992. À cette époque, il y avait 6 000 réseaux connectés au NSFNET, dont un tiers était situé à l'étranger. Cela signifie que les étudiants et les professeurs d'un nombre croissant d'universités avaient accès au courrier électronique, à Usenet et même à une application récemment inventée appelée World Wide Web. Et bien que le NSFNET ait été officiellement limité à un usage non commercial, les entreprises à but lucratif se connectent de plus en plus au réseau également, ouvrant la voie à la commercialisation de l'internet qui s'ensuit. Au cours des années 1980, le National Science Network a financé plusieurs centres de supercalcul à travers les États-Unis. Et en 1986, l'agence a créé un réseau basé sur le TCP/IP appelé NSFNET pour relier ces centres de supercalcul et permettre aux chercheurs de tout le pays de les utiliser. L'objectif premier était de permettre aux chercheurs en informatique de se connecter aux supercalculateurs et d'effectuer des recherches universitaires. Mais la NSF a décidé de ne pas limiter le NSFNET à cet objectif, permettant au réseau d'être utilisé à des fins universitaires très variées. En conséquence, le NSFNET est devenu la "dorsale" de l'internet, le réseau à haut débit et longue distance qui permettait à différentes parties de l'internet de communiquer. Les écoles qui n'avaient pas de connexion directe au NSFNET ont travaillé ensemble pour construire des réseaux régionaux qui les reliaient entre elles et au nœud NSF le plus proche. Voici le NSFNET tel qu'il existait en 1992. À cette époque, il y avait 6 000 réseaux connectés au NSFNET, dont un tiers était situé à l'étranger. Cela signifie que les étudiants et les professeurs d'un nombre croissant d'universités avaient accès au courrier électronique, à Usenet et même à une application récemment inventée appelée World Wide Web. Et bien que le NSFNET ait été officiellement limité à un usage non commercial, les entreprises à but lucratif se connectent de plus en plus au réseau également, ouvrant la voie à la commercialisation de l'internet qui s'ensuit.
-L'internet devient un réseau mondial + 
-L'internet devient un réseau mondial+ 
 +===== L'internet devient un réseau mondial ===== 
 + 
 +{{:litteratienumerique:world_large.gif|}}
  
 Brian Reid Brian Reid
  
 En 1993, l'internet était encore dominé par les États-Unis, mais il devenait un réseau véritablement mondial. Voici une carte des flux d'informations sur Usenet, une application de babillard électronique qui permettait aux utilisateurs d'échanger des recettes, des blagues, des conseils de programmation, etc. En 1993, l'internet était encore dominé par les États-Unis, mais il devenait un réseau véritablement mondial. Voici une carte des flux d'informations sur Usenet, une application de babillard électronique qui permettait aux utilisateurs d'échanger des recettes, des blagues, des conseils de programmation, etc.
-La privatisation de la dorsale Internet + 
-La privatisation de la dorsale Internet+ 
 +===== La privatisation de la dorsale Internet ===== 
 + 
 +{{:litteratienumerique:backbone_2000.png|}}
  
 Verizon, AT&T, Sprint et niveau 3 Verizon, AT&T, Sprint et niveau 3
  
 En 1994, l'administration Clinton a privatisé la dorsale Internet. Des entreprises commerciales ont pris en charge le transport du trafic Internet longue distance, ce qui a permis de mettre hors service le réseau NSFNET, financé par le gouvernement. Les responsables ont veillé à ce qu'aucune entreprise ne contrôle trop le réseau de base, contribuant ainsi à créer un marché concurrentiel pour la connectivité internet qui existe encore aujourd'hui. Ces quatre cartes illustrent l'évolution du marché au tournant du siècle. Quatre des plus grands fournisseurs privés de réseaux longue distance étaient UUNet, AT&T, Sprint et Level 3. Chacun d'entre eux possédait son propre réseau national (et mondial), et ils étaient en concurrence les uns avec les autres pour fournir une connectivité longue distance à des réseaux plus petits. UUNet a été intégré à WorldCom en 1996 et a été intégré à Verizon en 2006. Aujourd'hui, Verizon exploite l'un des plus grands dorsales Internet au monde, en concurrence avec AT&T, Sprint, Level 3 et de nombreuses autres entreprises. En 1994, l'administration Clinton a privatisé la dorsale Internet. Des entreprises commerciales ont pris en charge le transport du trafic Internet longue distance, ce qui a permis de mettre hors service le réseau NSFNET, financé par le gouvernement. Les responsables ont veillé à ce qu'aucune entreprise ne contrôle trop le réseau de base, contribuant ainsi à créer un marché concurrentiel pour la connectivité internet qui existe encore aujourd'hui. Ces quatre cartes illustrent l'évolution du marché au tournant du siècle. Quatre des plus grands fournisseurs privés de réseaux longue distance étaient UUNet, AT&T, Sprint et Level 3. Chacun d'entre eux possédait son propre réseau national (et mondial), et ils étaient en concurrence les uns avec les autres pour fournir une connectivité longue distance à des réseaux plus petits. UUNet a été intégré à WorldCom en 1996 et a été intégré à Verizon en 2006. Aujourd'hui, Verizon exploite l'un des plus grands dorsales Internet au monde, en concurrence avec AT&T, Sprint, Level 3 et de nombreuses autres entreprises.
 +
  
  • litteratienumerique/evolutioninternet.txt
  • Dernière modification: 2020/05/17 13:05
  • de barbayellow